Le site des Jeux Vidéo rétros

Maupiti Island

Amiga, Lankhor / Lankhor - 1990


Maupiti Island Amiga

INFORMATIONS

Genre :

Aventure

Sortie :

1990

Editeur :

Lankhor

Développeur :

Lankhor

Langue :

Français

Autres Supports :

Atari ST, DOS,

PEGI :

PEGI 7
CONCEPTION

Compositeur :

André Bescond

Graphiste :

Stéphane Polard

Graphiste :

Dominique Sablons

Programmeur :

Jean-Luc Langlois

Programmeur :

Christian Droin

Programmeur :

Bruno Gourier

Scénariste :

Sylvian Bruchon

Synthése Vocale :

Béatrice Langlois
TELECHARGEMENT
En cours de construction
PLAYLIST
REFERENCES MAGAZINES
Joystick #3 [mars 1990]
  • Test Atari ST page 118

LES JEUX LANKHOR
[1987] Manoir de Mortevielle, Le
[1988] Killdozers
[1989] Rody et Mastico
[1990] Secte Noire, La
[1990] Maupiti Island
[1991] Vroom
[1991] Trésor d'Ali Gator, Le
[1991] Crypte des maudits, La
[1992] Survivre
[1992] Sukiya
[1993] Vroom Multi-player
[1993] Black Sect
[1994] Kawasaki Superbike Challenge
[1999] Official Formula 1 Racing
[2000] Warm up
[2000] F1 World Grand Prix
[2001] Ski Park Manager
RECOMMANDATIONS
COMMENTAIRES

Pour sa seconde aventure, Jérôme Lange, le détective du "Manoir de Mortevielle", méne son enquête sur une île mystérieuse et paradisiaque de l'Océan Indien. Une atmosphère suave presque palpable, une enquête policière exotique servie par des graphismes sompteux et une synthése vocale excellente qui plus est sans carte supplémentaire. Un petit bijou signé Lankhor qui restera pour beaucoup de joueurs le sommum du jeu d'aventure sur ST/Amiga.

Janvier 1954, Vous recevez une lettre de Max vous demandant de le rejoindre au Japon. Vous embarquez alors sur le "Bristan" qui fait cap vers Karachi. Bob le capitaine et Anton son second seront vos seuls compagnons de croisière. Au beau milieu de l'océan indien, un cyclone vous oblige à faire halte sur l' île de Maupiti. Durant la nuit du 31, un bâteau de pêche, le "Bamboo" a aussi jeté l'ancre sur l' île. A son bord, il y a le capitaine Bruce, Roy son second et Chris un marin. A 9 heures du matin, Maguy la gérante de la maison où vous séjournez vient vous voir bouleversée. Elle vous demande de retrouver une dénommée Marie qui a disparue durant la nuit. Vous n'avez que quelques heures pour mener l'enquête ...

Aucune différence entre les 2 versions. [ST/Amiga]
Je ne vous étonnerai peut-être pas en vous disant que j'ai acheté mon 520 STF en voyant les images de Maupiti Island dans les magazines. Je n'oserai pas compter le nombre d' heure et de nuit blanche passée dessus. Maupiti Island est un jeu culte, c'est un peu comme un bon film auquel on aime revenir de temps en temps. Pourquoi ? la nostalgie d'abord ensuite parce qu'il est bourré de plein de petites choses qui le rendent invieillissable, même 15 ans après les graphismes sont toujours éblouissants c'est pour dire. Si vous ne le saviez pas cette petite île au parfum de paradis existe réellement. Elle fut découverte en 1722 et fait partie de la polynésie française. C'est un petit Atoll entourant une montagne d' une superficie d'environ 11 Km2.

Il vaut mieu que j'évite la castagne. [Amiga]
Atmosphère pesante, personnage énigmatique, cette aventure policiére exotique est servie par des graphismes fins et de toute beauté, où Dominique Sablons, décidément très en forme, nous repeint cette petite île coloniale des années 50. Les couleurs chaudes souvent dans les tons sables/orangés n'y sont certainement pas étrangère. On a d'ailleurs peine à croire qu'il n' y a finalement que 16 couleurs. Il est difficile de relier le jeu avec son prédécesseur tant les différences sont flagrantes et à tout niveau. Maupiti étant très petite, on ne dénombre qu' une trentaine de lieux mais ce n' est pas un handicap tant ils sont variés. L'heure étant une donné importante pour l'aventure, chaque lieu changera en fonction des horaires. La nuit étant propice à toute forme de rencontre (bonne ou mauvaise) ou de découverte. A noter que la même année, on retrouvera Dominique Sablons et ses coups de pixel fort reconnaissable dans "Disc" mais cette fois chez Loriciel.
Ce piano doit contenir plus que des cordes. [Amiga]

Au niveau des actions ou des déplacements, vous êtes totalement libre et lorsque vous croisez un personnage vous pouvez engager la conversation ou même le suivre mais attention à ne pas vous faire repérer. Chose assez intéressante vous pourrez mémoriser les réponses que vous font vos interlocuteurs et même les confondre plus tard avec d'autres dires. Il vous sera aussi possible de leur montrer des objets.

    Signé Sylvian Bruchon, le scénario très bien ficelée, est digne d'un roman d' Agatha Christie où vous, le hercule Poirot de passage, allez dénouer toute cette mystérieuse affaire et découvrir ce qui est arrivé à cette pauvre Marie. Un scénario minutieux où chaque heure, lieu et événement a son importance. Il aura fallu près de 400 pages de scénario et plus de 2 ans de travail pour ce jeu. Il s'agit là certainement d'un des scénarios les plus aboutie et complexe qu' il m' ai été donné de voir sur micro. Aujourd'hui Sylvian Bruchon est un auteur à succès et écrit pour le théâtre. Quoi ?! il y a un meurtre ! mais à qui appartient cette perruque dans le poêle ? chuuut !! un bon détective choisi toujours le moment opportun pour abattre ses cartes...

Le creux des palmiers cache aussi des trésors. [Amiga]

   Côté sonore c'est du tout bon et l'ambiance des lieux intérieurs et extérieurs est parfaitement rendue : Le bruit des vagues, la coque qui craque, le marais.... soit près de 50 min de dialogues et de musiques. Le jeu est aussi bourré de petites animations en tout genre : vagues, ventilateurs, buissons qui bougent avec le vent, même les touches du piano s'enfoncent sur le rythme du boogie-woogie.

  
Le principe de la synthèse vocale utilisant des bibliothèque de phonèmes a été repris avec bien sûr des améliorations. Comment cela fonctionne t-il ? Des syllabes de bases sont numérisées avec un micro et une carte de type ST Replay. Une routine fonctionnant en interruption (c'est à dire sans stopper le déroulement du jeu) permettra de faire parler l' ordinateur sans matériel supplémentaire. A la restitution un mot va être constituer de plusieurs phonèmes, enchainés les un aux autres expliquant cette prononciation hachée digne d'un film de Fritz Lantz. La définition d'une phrase ne prendra que la place nécessaire aux numéros des sons. L' effet hachoir mécanique est atténué par des interphonèmes et par un algorithme chargé de lisser la courbe sonore aux intersections. Un outil made in Lankhor qui contient plus de 450 phrases rien que pour Maupiti.

Des graphismes plus fouillés sur PC. [ST/Amiga]

Il s'agit là, à ma connaissance, et avec Le manoir de Mortevielle et Troubadour des seuls logiciels utilisant cette technique. L'avantage non négligeable c'est qu'elle permet une infinité de combinaisons tout en occupant le minimum de place, 2 disquettes seulement pour le jeu alors que d'autres jeux comme Explora II en occupe 4. Néanmoins on n' atteint pas la qualité des digits vocales de ce dernier.

   Inutile de vous dire que vous êtes en fâce d'un monument du jeu d' aventure avec lequel on prend toujours autant de plaisir à y jouer... même presque 20 ans après.

EN CONCLUSION

ON AIME...
+ Un des meilleurs jeux d'aventure sur ST/Amiga
+ La réalisation dans sa globalité
ON AIME MOINS...
- Peut être un scénario trop bien ficellé et difficile à dénouer pour le public visé de l'époque

Maupiti Island est donc un jeu intemporel, exceptionnel par sa réalisation qui frise la perfection. Il s'est fait longtemps attendre certes mais je pense qu'il n'a déçu aucun joueur et en marqua plus d'un. Il a reçu maintes récompenses dont le Tilt d'or du meilleur jeu d'aventure ainsi que le Gen d'or de l'année 1990. Une fois cette enquête finie il vous faudra rejoindre votre destination d'origine avant cette halte à Maupiti : le Japon pour ce qui aurait dû être la dernière aventure de Jérôme Lange : Sukiya. Au grand daim de nombreux joueurs ce jeu ne sortit jamais malgré les nombreuses préview parue dans la presse spécialisé. Des graphismes réalisés par Stéphane Polard visible sur son site. Il y a même eu un projet d'une version en 3D. Je garde comme toujours le meilleur pour la fin puisque ce dernier a eu la gentillesse de répondre à quelques questions sur Maupiti version PC et Sukiya dans une interview (menu à gauche). Aujourd'hui Lankhor n'est plus, tout comme la majorité des sociétés françaises de développement de cette époque. Mais tout ce concentré de talent, toute cette richesse, toute cette expérience acquise par Lankhor dans le domaine de l'aventure n'a pas été perdu. Elle se retrouve dans Maupiti Island.

Le saviez-vous ?

Maupiti : île de la polynésie française


Tiens, une étrange ressemblance avec la plage sud.

Située à 315 km de Tahiti et à seulement 40 km de Bora Bora, Maupiti est l'une des plus belles îles des mers du Sud : le mont Teurafaatui, culminant à 380 m et d'une superficie de 13,5 km², émerge d'un lagon peu profond aux eaux transparentes. Tout comme Bora Bora, cette île haute devient au fil des siècles un atoll, faisant ainsi apparaître des bancs de sable au milieu du lagon. Epargnée par le tourisme, vous n'y trouverez ni bars, ni discothèques, ni restaurants, mais bel et bien cette tranquillité, ce calme de la Polynésie d'antan ainsi que les paysages des cartes postales, le rêve... A noter que l'île a été dévastée en 1997 par le cyclone Osea.

Review sur DOS

Lankhor, 1992



La version PC est une réussite graphiquement [PC VGA]
Sortie en 1992 donc bien plus tard que sur les autres standards, la version VGA est tout simplement splendide. Je ne la connais que depuis peu et si vous connaissez Maupiti Island sur ST/Amiga, voilà une belle occasion de redécouvrir le jeu avec des graphismes entiérement retouchés,  à cause principalement des différences entre la résolution d'un Amiga/ST et des divers cartes graphiques du PC: CGA (monochrome), EGA (16 couleurs) et VGA. Une transposition réussite avec des graphismes encore plus fins et soignés, mais cette fois ci de la main de Stéphane Polard (Dominique Sablons ayant quitté Lankhor entre temps). Certains journaux (comme Joystick) ont même été bleffé car ils indiquaient dans leurs colonnes que le jeu PC utilisait 256 couleurs... mais il n'en est rien puisque il n'y a que 16 couleurs. Ce n'est que l'utilisation très judicieuse d'une combinaison de différentes trames d'une même image qui a permi cette prouesse. Par contre grosse déception car le niveau sonore est à la baisse et les animations soient bien en dessous de la version d'origine (Exit la mouche qui vole dans la cabane de Juste...).

Important : Pour jouer à la version PC, il vous faut Dosbox. Il vous suffira alors de glisser Maupiti.bat sur l'icone de Dosbox. Pendant le jeu : CRTL + F8 pour quitter le jeu; CTRL + F10 pour faire sortir le curseur.

Le saviez-vous ?

Sukiya et son ss-titre "Rien que tes yeux pour pleurer".

Oh rage, Oh désespoir !!! Sukiya représente peut être la frustration ultime de tout joueur de cette époque qui a joué à Maupiti Island. Cela devait être la troisième et dernière aventure de notre détective nationale, l'action se situait au Japon après l'enquête sur Maupiti, d'ailleurs on la mentionne déjà à la fin du jeu. Le jeu aurait dû sortir vers 93-94 mais l'échec cuisant de Black Sect (un jeu d'aventure insipide se situant dans le périgord et sorti juste pour faire un peu de beurre) a repoussé le jeu jusqu'à son annulation. Les graphismes étaient aussi signé par Stéphane Polard mais malgré les divers annonces dans la presse spécialisé sur la (les) sortie(s) prochaine(s), il semble que la programmation n'avait pas commencé. Par la suite en 96, Lankhor relance le projet d'assez belle façon puisque cette fois en 3D de toute beauté... mais finalement RIEN et le projet meure. On pourra bien sûr reproché à Lankhor ses pétards mouillés, annonçant un jeu puis le repoussant sans cesse (comme pour Vroom ou Maupiti), reste que le marché avait considérablement évolué en 1-2 ans surtout sur PC, les jeux d'aventures d'hier était mort et Sukiya avec.