Le site des Jeux Vidéo rétros

Lankhor

INFORMATIONS

Année de création :

1987

Année de fermeture :

2001

Nationalité :

Française
LES JEUX Lankhor
[1987] Manoir de Mortevielle, Le
[1988] Killdozers
[1989] Rody et Mastico
[1990] Secte Noire, La
[1990] Maupiti Island
[1991] Vroom
[1991] Trésor d'Ali Gator, Le
[1991] Crypte des maudits, La
[1992] Survivre
[1992] Sukiya
[1993] Vroom Multi-player
[1993] Black Sect
[1994] Kawasaki Superbike Challenge
[1999] Official Formula 1 Racing
[2000] Warm up
[2000] F1 World Grand Prix
[2001] Ski Park Manager

Lankhor sonne comme un doux nom au oreille des nostalgiques des jeux d'aventure. La société fut fondée en 1987 né de la fusion de Béatrice & Jean-Luc Langlois et Bruno Gourier de Kyilkhor Création. On peut dire que la première aventure du détective Jérôme Lange dans "le manoir de Mortevielle" est le premier jeu Lankhor (même si certaines boites mentionne encore Kyilkhor). La société se fait d'abord édité par 16/32 édition mais choisi rapidement s'occuper de son édition. Lankhor est donc un studio et édite aussi dans un premier temps beaucoup de "petits" jeux d'aventures sur Amstrad CPC. La société développe aussi des perles comme "Maupiti Island" en 1990 (suite du Manoir de Mortevielle), "Vroom" en 1991,ou des éducatifs avec Rody & Mastico. Mais la société a (trop?) tendance à anticiper les sorties de ces jeux comme Vroom, Maupiti Island qui apparaitront en preview parfois 2 ans avant leur sortie. Après l'échec de Black Sect en 1993 et malgré une publicité intensive, la société décide de ne pas sortir le troisième volet des aventures de jérôme Lange "Sukiya" , au grand damn de nombreux joueurs. Le créneau aventure est définitivement abandonnée et la page est tournée malgré une petite tentative de passage en 3D sur "Sukiya" en 1996; La société se recentre sur les simulations de F1 avec plus ou moins de succès, elle devient dès lors un studio de développement en contrat par exemple avec Eidos ou Microïds. Fin décembre 2001 sonne le glas de la société qui dépose le bilan suite à l'annulation d'un important contrat avec Video system. La société sort néanmoins in-extremis le jeu Ski Park Manager. Il est à noter qu'une partie de l'équipe tenta de faire une suite à SPM via une nouvelle boite mais sans succès, tous les droits étaient chez Microids.