Le site des Jeux Vidéo rétro

Special Fx / Ocean Software - 1991


TEST sur Amiga


./games/robocop2/box-robocop2.jpg

INFORMATIONS

Genre :

Run And Gun

Sortie :

1991

Développeur :

Special Fx

Editeur :

Ocean Software

Langue :

Anglais

Support(s) :

Amiga, Arcade, Atari ST

PEGI :

7
CONCEPTION

Amiga


Graphiste :

Karen Davies, Ivan Davies
DOWNLOAD
PLAYLIST
SPECIAL FX
RECOMMANDATIONS
MAGAZINES
Joystick #5
[mai 1990]
  • page
    8
  • News
  • page
    9
  • News
Génération 4 #23
[juin 1990]
  • page
    154
  • Preview Atari ST
  • page
    155
  • Preview Atari ST
CU Amiga #7
[juil 1990]
    ST Magazine #42
    [juil 1990]
    • page
      125
    • Preview Atari ST
    Amstrad 100% #29
    [sept 1990]
    • page
      8
    • News
    Génération 4 #25
    [sept 1990]
    • page
      1
    • Couverture
    • page
      135
    • Publicité
    • page
      136
    • Preview Amiga
    • page
      137
    • Preview Amiga
    • page
      138
    • Dossier
    • page
      139
    • Dossier
    • page
      140
    • Dossier
    Joystick #8
    [sept 1990]
    • page
      197
    • Publicité
    Génération 4 #26
    [oct 1990]
    • page
      220
    • Publicité
    Amstrad 100% #31
    [nov 1990]
    • page
      7
    • News Amstrad CPC
    • page
      92
    • Publicité
    Joystick #10
    [nov 1990]
    • page
      60
    • Publicité
    • page
      106
    • Test GX-4000
    Amstrad 100% #32
    [déc 1990]
    • page
      26
    • Test GX-4000
    • page
      27
    • Test GX-4000
    CU Amiga #10
    [déc 1990]
      Joystick #11
      [déc 1990]
      • page
        211
      • Publicité
      Génération 4 #29
      [jan 1991]
      • page
        78
      • Test Amiga
      Joystick #12
      [jan 1991]
      • page
        160
      • Test Amiga
      Micro News #43
      [jan 1991]
      • page
        65
      • Test Amiga
      ST Magazine #48
      [jan 1991]
      • page
        106
      • Test Amiga
      Joystick #23
      [jan 1992]
      • page
        157
      • Test Game Boy
      COMMENTAIRES
      Aucun commentaire
      TEST

      Encore dans toute les mémoires, le premier jeu fit un carton. Le justicier de chair et d'acier est donc de retour avec une bien meilleure conversion signé par les spécialistes du genre Special FX. Ecran plus large, décors meilleurs, sprites plus imposants, OCEAN signe la tout simplement un de ses meilleures jeux de tir.

      A l'aube de l'an 2000 (bon je sais c'est dépassé mais bon on va supposait que...), la violence et le crime régnent sur la cité industrielle de Détroit. Un gigantesque conglomérat l' O.C.P a décidé d'enrayer ce massacre en créant une arme infaillible : Un cyborg policier de chair et d'acier, à partir du corps de Murphy, policier assassiné alors qu'il était en service. Quelques années ont passées. Détroit est une ville en faillite avec les plus fort taux de criminalité. La police est en grève et une nouvelle drogue vient de faire son apparition : la "Nuke". Robocop est débordé par les événements. L'O.C.P développe alors un nouveau prototype : Robocop 2 plus perfectionné pour remplacer le premier cyborg. Robocop est donc destiné à être détruit, mais hanté par son passé, il remet en route ses circuits et décide de combattre Robocop 2 qui n'est pas tout à fait du côté de la justice.

      Petit placement produit de la célèbre boisson américaine, les bons vieux otages à libérer, et mystères des voitures de pompier dans le laboratoire de Nuke ! Je n'ai pas dû voir le même film que le développeur Special FX

      A quelques libertés de développeur près, le jeu reprend "presque" le scénario du film entrecoupé de scènes cinématographiques du plus bel effet en mode HAM 4096 couleurs. Le premier niveau vous emmenera dans un laboratoire clandestin de drogue où de nombreux trafiquants en nombre illimités (oui je sais) ne cesseront de vous tirer dessus sans arrêts rendant votre tâche très difficile, sans compter qu'un tir mal placé et c'est l'otage qui déguste. Vous devez collecter sur votre chemin assez de "Nuke". Le temps est limité mais ouf sur le chemin y a des bonus temps et énergie. Le second niveau vous demandera plus de réflexion , il s'agit cette fois de reconnecter les circuits de Murphy en passant sur tous les processeurs de la carte pour réactiver sa mémoire, un niveau assez sympa et prenant. Ensuite direction le stand de tir, comme on le trouvait déjà dans le premier Robocop. Bonjour l'originalité. Le niveau suivant vous emmenera à la recherche du méchant de service Cain, le chef des trafiquants. Le dernier niveau vous entrainera dans un combat avec Cain devenu aussi un Robot après avoir été charcuté par l'OCP.

      Le niveau puzzle est assez prenant

      Si vous connaissez la superbe version arcade, la version micro n'en ai absolument pas l'adaptation. Et je dirais fort heureusement tant la barre était haute, beaucoup de conversion d'arcade perdait tout ce qui faisait leur charme une fois passée sur micro. Pour ce second jeu, Ocean a donc fait le choix non pas de la conversion mais d' un jeu  original. Et pour sa réalisation, ils ont confié cela à un de leur développeur attitré, les spécialites du genre le studio "Special FX" a qui l'on devait déjà Batman the caped crusader, bon c'était pas une référence mais y aeut aussi Midnight Resistance, Navy Seals et Hudson Hawk... bon je sais tout le monde a oublié ces jeux.

      Les digitalisations en mode HAM 4096 couleurs, çà claque forcément.

      Chose assez rare le jeu tire partie des capacités de chaque machine. Le jeu posséde des graphismes très détaillés et en 32 couleurs sur Amiga. L'écran est big et chose peu commune les sprites sont assez imposants pour ce style de jeu et bien animés. Seul petit reproche, je trouve que le design de Robocop est étrange, un peu rondouillard. Partie musique seul le titel page comporte une musique en plus assez réussie mais étrangement c'est la seule du jeu, après plus rien, seule quelques bruitages viendront soutenir l'action collant très bien à l'ambiance du jeu mais on aurait aimé une petite musique en plus cours de jeu.

      Comme dans le premier Robocop, le sprite du méchant est ridiculement minuscule

      Le défaut majeur de Robocop 2 est surtout sa trop grande difficulté avec en plus quelques ralentissements désagréables quand les sprites sont trop nombreux à l'écran. Cela ne serait pas trop pénalisant si les ennemis n'étaient pas aussi nombreux car je le rappelle en nombre illimité, autant vous dire que la tâche sera rude pour arriver au cinquième et dernier niveau. Peu de joueurs peuvent se prévaloir d'avoir passer le 4ème niveau. Certains passages nécessitent beaucoup d'adresse notamment quand vous devez éviter des engrenages ou vous accrochez à un grapin pour passer au dessus des cuves.

      EN CONCLUSION

      ON AIME...
      + Les graphismes en 32 couleurs
      + Un des meilleurs jeu d'action sur Amiga
      + Les images en mode HAM
      ON AIME MOINS...
      - Trop difficile
      - Ah ah ah Ce Cain qu'il est minuscule, c'est pas sérieux
      - Toujours les mêmes ennemis et en plus en nombre illimité

      Contrairement à la plupart des adaptations en jeux vidéos des blockbusters américain, Robocop 2 est un excellent jeu et demeure bizarrement moins connu que le premier bien qu'il soit bien meilleur. Il faut s'accrocher pour en voir le bout. Mention aux superbes images digitalisées du film en mode HAM (4096 couleurs) entre les niveaux qui sont d'une qualité rarement vu sur Amiga.

      REVIEW
      ./games/robocop2/galerie/rbcp2_am01.gif./games/robocop2/galerie/rbcp2_am02.gif./games/robocop2/galerie/rbcp2_am03.gif./games/robocop2/galerie/rbcp2_am04.gif./games/robocop2/galerie/rbcp2_am05.gif./games/robocop2/galerie/rbcp2_am06.gif./games/robocop2/galerie/rbcp2_am07.gif./games/robocop2/galerie/rbcp2_am08.gif./games/robocop2/galerie/rbcp2_am09.gif./games/robocop2/galerie/rbcp2_am10.gif./games/robocop2/galerie/rbcp2_am11.gif./games/robocop2/galerie/rbcp2_am12.gif